FANDOM


Fg

Carte de la région

Le Coeur-de-Frôce était la première région de Frôce, qui fut également appelée "Région 1" ou "Région Centre" par le passé.

On la surnomme également "C2F" ou "CF". Ses habitants sont les Coeur-de-frôceux.

L'objectif du présent article est de vous présenter cette région et sa culture.


Informations généralesModifier

Géographie et DémographieModifier

La région Coeur-de-Frôce est située au cœur de la Frôce: elle est en effet la seule sans ouverture sur un autre pays ou sur la mer. Elle est délimitée, à l'Ouest, par la Basse Armorique ; au Sud, par la région Provença ; à l'Est, par les Ôlpes Frôceuses ; au Nord, par le lac Esperanto et la Burgondie Lorraine. La région est traversée par la Sône, qui part depuis le lac Esperanto jusqu'à la pointe Sud-Ouest de la région.

La région Coeur-de-Frôce est la plus peuplée de tout le pays, avec 8 165 169 habitants (selon le dernier recensement), soit plus de 40% de la population totale de la Frôce. Voici le tableau de répartition de la population :

Hommes : 4 134 479

Femmes : 4 030 690

0-17 ans : 1 769 668

Flagc2f

Notre drapeau

18-24 ans : 724 163

25-34 ans : 1 031 502

35-49 ans : 1 779 267

50-64 ans : 1 509 941

65 ans et + : 1 350 638

Cette population est essentiellement contenue dans les grandes villes que compte la région: tout d'abord Pôris, la capitale Frôceuse ; Gergôvie, la capitale de région ; plusieurs grosses villes, comme Nôlly-sur-Sône, Val-Flôry ou Rodumno ; enfin, le long de la Sône et du lac Esperanto (cf. carte ci-dessus). Ces zones sont très urbanisées, et contrastent avec le reste de la région, bien plus rurale.

On peut également citer des villes d'importance secondaire, comme Anglès, Avernôme, Martelles les Vignes-Fleuries , Brèges, Môrilhac, Cônstance, Torchelefelon,...


Voici le registre des habitants de la région : [1]

AdministrationModifier

Créée, comme toutes les autres régions, par la réforme constitutionnelle ayant donné lieu à la Seconde République, la région Coeur-de-Frôce est dirigée par le Président de Région, dont le siège est à Gergôvie. Jusqu'à peu, le détenteur du siège était Charles Henry, qui succédait à Nicodbdr. Sa démission convoque de nouvelles élections, Becky Libre se chargeant de l'intérim. Avec son élection au poste de Présidente de la République, elle a nommé Waclaw Rzewuski en suppléant afin d'organiser les élections. Depuis le 21 juillet 2008 jusqu'au 14 sptembre 2008, Alex Crawford dirige le coeur de Frôce. Son suppléant est Jackie Delaye. Puis c'est au tour de Lucas Lhardi de prendre les commandes, avec comme Vice-Président Alex Crawford. Cette succession est logique, dans le sens où Lucas Lhardi dirigeait alors depuis quatre mois l'ARPEC (Agence Régionale de Promotion Economique et Culturelle); il avait été nominé par Charles Henry.

Gdfgdgdgdge

Môrhillac

Voici les maires actuels des différentes villes citées au I.1):

A noter que Gergôvie et Pôris ont un statut spécial, et n'ont donc pas de maire à proprement parler.


L'administration de la région Coeur-de-Frôce doit, tout comme pour les autres régions (d'après la loi de décentralisation), s'acquitter des tâches suivantes:

  • Organisation et gestion du patrimoine culturel,
  • Accueil et intégration des nouveaux arrivants,
  • Aide complémentaire à l’emploi et à la formation professionnelle,
  • Aide complémentaire à la création d’entreprise,
  • Gestion des associations à but non lucratif.

Climat économiqueModifier

En tant que principale région de Frôce pour le nombre d'habitants, et puisque contenant les principales villes du pays, la région Coeur-de-Frôce centralise une grande part de l'activité économique de la Frôce. Dotée du plus grand aéroport international à Pôris, elle est une porte sur l'extérieur, et génère ainsi beaucoup d'activité.

Cette santé économique repose également sur le plan d'aide aux entreprises de la région lancé par Charles Henry et Lucas Lhardi par le biais de l'ARPEC. Sont susceptibles d'obtenir des aides de la part de la région : - les entreprises se créant/s'installant en région Coeur-de-Frôce, - les entreprises en difficulté, - les entreprises employant, - les entreprises des métiers de l'environnement. Cette aide peut être pécuniaire mais aussi humaine. En savoir plus sur l'aide régionale aux entreprises... [2]


Ce plan, engagé récemment, porte déjà ses fruits. En Coeur-de-Frôce, le chômage n'est que de 7.5%, contre 8.1% pour l'ensemble du pays. La région génère près du tiers du revenu national, avec un PIB annuel de 1.75 milliards de pluzins (175 milliards d'euros), contre 5.5 milliards de pluzins au niveau national.

Les 148 260 entreprises de la région sont ultra-compétitives et vendent beaucoup, ce qui génère de l'emploi.

Le PIB/habitant s'élève à plus de 214 pluzins, soit 21 400 € ! Les conditions économiques de la région sont donc tout bonnement excellentes.

CultureModifier

GastronomieModifier

L'un des éléments les plus remarquables de la culture Coeur-de-Frôceuse est la gastronomie. Riche de siècles de tradition, la région possède aujourd'hui des tables célèbres dans le monde entier.

Et tout d'abord, c'est le vin qui fait sa renommée de par le monde. La plupart des cépages sont représentés dans la région : en rouge, le cabernet-sauvignon, le cabernet franc, le merlot, le grenache, la syrah, le mourvèdre, le carignan, le pinot noir... ; en blanc, le chardonnay, le sauvignon blanc, le muscat, le pinot gris, le riesling, le sémillon... La production est très diversifiée, avec aussi bien des vins de table que des "VDQS" (Vins Délimités de Qualité Supérieure).


La culture gastronomique régionale est riche de très nombreux plats, qu'il serait long d'énumérer ici. Voici un menu type si vous vous rendez dans un restaurant de la région :

"Menu type d'un restaurant Coeur-de-frôceux"


Entrées

Jambon de Pôris aux pruneaux

ou

Croustade aux cèpes

ou

Foie gras, confit, ou autre plat dérivé du canard et de l'oie


Plats


Agneau de Poillâc braisé aux truffes

ou

Roti de Boeuf de Bôzôs en sa croute de foie gras

ou

Lamproie à la Gergôvoise


Fromage


Le Mûnster (Fruit d'une querelle avec la France pour savoir ou est né le premier Munster comme ils disent, et Mûnster comme on dit chez nous)

ou

Le Bab Y Bel (Fromage apporté selon la légende par le célèbre alchimiste frôceux, le Mage Elan, des terres lointaines de l'Orient, il est depuis très répandu)


Desserts


Gougnafier Pôrisien (Gâteau traditionnel à base de pâte. Il est dit que seuls les Coeur-de-Frôçeux peuvent en manger plus de trois bouchées. Les familles pauvres ont pour habitude de mélanger leurs restes à la pâte d'où les innombrables saveurs d'un gougnafier et le proverbe local : "Le gougniafier, tu sais pas c'qu't'y met, tu sais c'qu'tu ressors !") ou

Cannelé

ou

Eclair glacé aux pruneaux et au piment d'Espelette


Vins


Bouchonnois Premier cru 2001

ou

Poillâc (en fût de chêne) 1999

ou

Borjelais Nouveau 2008


Digestifs


Le Pacap (Célèbre alcool des traditionnels bûcherons coeur-de frôçeux. Il était constitué d'alcool. Dire qu'il est fort est un euphémisme, on s'en sert en général pas plus d'un doigt pour le plus valeureux. Il tient son nom des valeureux bûcherons qui avant de s'enfiler une bouteille se marraient en se traitant de "pacap". Nos historiens planchent sur la question.)

ou

Le lait de fraise (1/5 lait, 1/5 fraise, 3/5 alcool)


Culture localeModifier

La région Coeur-de-Frôce est riche d'une très vaste culture qui lui est propre. Petit tour de quelques traits remarquables.

VêtementsModifier

Coeurdefroce

Costume Traditionnel d'un Coeur-de-Frôceux

Cependant ce type de costume ne se trouve que très rarement de nos jours, en revanche certains vêtements célèbres dans le monde entier sont originaires de la région, comme le béret, les espadrilles, ou le caban !

LangueModifier

Si le Frôceux est parlé par tous en région Coeur-de-Frôce, un patois local subsiste, appelé le gergôvuche. C'est une langue dont les origines sont communes avec celles du Frôceux, et qui lui est proche. La différence réside dans la prononciation et dans quelques mots ou expressions spécifiques. Les locaux l'appellent tout simplement le [i]patois[/i]. Mais cette dénomination peut avoir quelque chose de dévalorisant. Les linguistes emploient uniquement la désignation de gergôvuche. En effet, qu’on l’appelle patois, ou gergôvuche, il s’agit de la même langue.

Petit exemple de dicton en langue locale: I'a intindu un-n'vaque braire, mais i'n sait pas dins quelle étap ! Il a entendu braire une vache, mais il ne sait pas dans quelle étable ! => Se dit de quelqu'un qui veut apporter son concours à quelque chose mais qui est complètement hors sujet

Plus de dictons originaires de la région Coeur-de-Frôce Âne qui brait sans fin, pluie le lendemain.

  • Arc-en-ciel du soir fait beau temps prévoir.
  • Brume basse, beau temps passe.
  • Le ciel rouge au couchant, annonce la pluie ou le vent.
  • Si petite pluie veut, elle rend grand vent silencieux.
  • Un ciel rose à la fin du jour du beau temps promet le retour.
  • À barque désespérée, Dieu fait trouver le port.
  • À chemin battu il ne croît point d'herbe.
  • À femme sotte nul ne s'y frotte.
  • À fol conteur, Sage écouteur.
  • Bonne amitié vaut mieux que tour fortifiée.
  • Bonne femme fait le bon homme.
  • Bonne femme, bon ami, bon melon, Il n'en est pas à foison.
  • Ce qui abonde ne vicie pas.
  • Ce qui arrive à l'un peut arriver à l'autre.
  • Ce qui doit être sera.
  • Dépend le pendard, il te pendra.
  • Différé n'est pas perdu.
  • Dire et faire, sont deux.
  • En chaque pays, vertu est en prix.
  • En voulant avoir tout, on perd tout.
  • Fais ton devoir et laisse dire les sots.
  • Femme bonne vaut un empire, qui l'a mauvaise garde qu'elle n'empire.
  • Filles, vignes, sont malaisées à garder ; sans cesse quelqu'un passe qui voudrait y goûter.
  • Gloire vaine fleurit et ne porte grain ni profit.
  • Il convient d'apprendre avant d'enseigner.
  • Il faut laisser courir le vent par-dessus les tuiles.
  • Il faut un coup de fouet pour stimuler un cheval, il faut un verre de vin pour stimuler un homme.
  • Il n'y a pas de belles prisons ni de laides amours.
  • Jamais femme muette ne fut de son mari battue.
  • L'année perdue ne reviendra plus.
  • La bourse porte beauté.


MusiqueModifier

La culture musicale régionale est très peu connue au-delà de ses frontières, nul artiste ne réussissant à intéresser les grandes maisons d'édition. Cependant la culture est là aussi très dense. Celle-ci s'est transmise de bouche à oreille depuis des siècles, sans jamais avoir été transcrite sur partition. Les Coeur-de-Frôceux apprécient les fêtes sur les places, très fréquentes dans les villages, où chacun joue un air d'accordéon sur un tempo endiablé, les spectateurs tapant dans leurs mains. Question danse, la ronde est la seule qui soit arrivée jusqu'à nous.

Saint patronModifier

Le saint-patron du Cœur-de-Frôce, à qui il est rendu un véritable culte, est Saint Tôgôl (né le ? - mort le 30 novembre 563 à Gergôvie), un religieux du Vème siècle, originaire du Pays de Galles, venu avec 72 religieux évangéliser le Coeur-de-Frôce en remontant la Sône. Il est fêté le 30 novembre.

Il fut évêque de Gergôvie et est considéré comme l'un des sept saints fondateurs de la Frôce. Il existe un sanctuaire permanent sous la cathédrale de Gergôvie à l'emplacement de ses reliques (une dent et deux doigts de pied), où les fidèles se pressent 24h/24.

Il est censé avoir guéri et fait ressusciter de nombreuses personnes. Les gens viennent le prier lorsqu'un de leurs proches est malade. Un village porte son nom.

La culture en Coeur-de-FrôceModifier

La culture a sa place en région Coeur-de-Frôce, avec un musée célèbre dans le monde entier, ainsi qu'un patrimoine d'une richesse certaine.

Tout d'abord le musée régional du Coeur-de-Frôce, qui anime la vie culturelle de la région depuis un certain temps déjà. Il a été fondé en mars 2008 à l'initiative de Becky Libre et Kaonate. Il est alors le plus grand des musées frôceux et est localisé à Pôris, et donc accessible à tous. Cependant, par manque de temps et de motivation, le projet reste à l'abandon durant plusieurs mois, enrichi par le seul travail de Becky Libre. Enfermé de plus en partie privée, il ne connaît l'essor qu'on lui pouvait présager. C'est en mai 2008, que le Président de région Cœur-de-Frôce, Charles-Henry, et le directeur de l'ARPEC, Lucas Lhardi, décident de redonner vie à ce rêve. Les collections sont triées et déplacées dans le Palais d'hiver, en zone publique. De nouvelles collections voient le jour. N'importe qui peut participer aux expositions en offrant des oeuvres.

En septembre 2008, le Musée Régional est intégré dans un vaste Centre Culturel, encore plus ambitieux. En plus du musée, on trouve désormais la Bibliothèque Albert Camus (citations, poésie et oeuvres originales des écrivains Frôceux), la Boîte à Musique (découverte d'artistes peu connus et proposant le téléchargement de leurs oeuvres de façon gratuite et légale), les concerts et festivals se poursuivent également en parallèle. La région a de nombreux monuments inscrits au Patrimoine mondial de l'UNESCO. L'art a également sa place dans les rues de Gergôvie, avec des sculptures d'art moderne dispatchées un peu partout.


Voir aussiModifier

Scrutins en région Coeur-de-Frôce

Centre Culturel du Coeur-de-Frôce


By Lucas Lhardi

Interférence d'un bloqueur de publicité détectée !


Wikia est un site gratuit qui compte sur les revenus de la publicité. L'expérience des lecteurs utilisant des bloqueurs de publicité est différente

Wikia n'est pas accessible si vous avez fait d'autres modifications. Supprimez les règles personnalisées de votre bloqueur de publicité, et la page se chargera comme prévu.

Sur le réseau FANDOM

Wiki au hasard