FANDOM



Mark1
État-Civil
Nom Gallon
Prénoms Daniel, Brendan
Taille et Poids 1m80 et 81 kg
Date et Lieu de Naissance Né le 10 décembre 1952 à Rennes (France), 56 Ans
Situation Maritale Marié à Céline Gallon, née Céline Tifenn Droman (née le 10 juin 1954 à Cork (Irlande), 54 ans)
Enfants 4 enfants (2 garçons et 2 filles)

Gwen, Fañch (m) né le 6 Mai 1982 à Rennes (France) (27 ans)

Aslinn, Eileen (f) née le 13 juillet 1986 à Rennes (France) (22 ans)

Ewann, Armel (m) né le 28 mars 1991 à Chouchenn (Basse-Armorique) (18 ans)

Rozenn, Helenn (f) née le 1 janvier 2000 à Kervern (Basse-Armorique) (9 ans)

Politique
Parti Politique Parti Communiste Unifié
Fonctions actuelles Ministre de l'Ecologie, du Développement Durable et de l'Agriculture.

Vice-Président de l'Union Syndicale des Salariés Frôceux. Président de la Région Basse-Armorique.

Lieu de Résidence
Région de Résidence Basse-Armorique
Ville de Résidence Chouchenn du 18 août 1984 au 14 juillet 1999 ; Kervern du 14 juillet 1999 au 24 octobre 2008 ; et Karnag depuis le 25 octobre 2008.


AVANT LA FRÔCE ET LA POLITIQUE Modifier

Daniel Gallon est un homme politique de gauche. Il est né à Rennes (France) le 10 décembre 1952. Arrive en Frôce le 15 octobre 2007 (HRP), en août 1984 (RP). Il est actuellement Ministre de l'Ecologie, du Développement Durable et de l'Agriculture. Il est également connu pour sa préférence à l'alcool et à la bière en particulier. Aime déconner et est souvent la cible des ragots disant qu'il serait cocu... Il est également un féru d'Histoire, et passe souvent des soirées avec l'un de ses successeur à Môtignon, Brian Napoléon.

LES ANNÉES DE LA TRANQUILLITÉ ET DE L’INNOCENCE Modifier

Issu d’une famille de 4 garçons dont il est le cadet et de parents enseignants (sciences nat’) et bien « encrés » à gauche. Il habitera toujours dans la Région de Rennes pendant son enfance, à la campagne ou des villages où il fait toujours bon vivre ! Sa scolarité en primaire et collège se passera sans entrave et obtiendra son BEPC sans difficulté… Il n’a aucun problème avec les habitants des villages où il a vécu, sûrement à cause du fait qu’il ait vécu dans un milieu tolérant et ouvert, faisant un trait sur les différences, mais surtout du fait de sa timidité flagrante. Tout donc lui sourit - ou presque…


ANNÉES LYCÉE ET FAC : ou comment sonne le changement radical de mentalité !! Modifier

C’est en septembre 1966, que Dany fera son entrée tant voulue au lycée Émile Zola de Rennes – lieu du célèbre procès du lieutenant Dreyfus à la fin du XIXème siècle. Ce lieu est pour le jeunot un symbole de résistance contre les préjugés odieux qu’il a toujours refusé. Il commence mal son année scolaire qu’il n’a jamais compris comment travailler. Il redoublera son année. L’année suivante, il décollera un peu, suffisamment pour atterrir en 1ère ES, son rêve ! Il participera bien évidemment aux évènements de Mai 68 en France, souvent aux côtés de son père... Il obtiendra son bac avec une moyenne 11.99, à un dixième de point de la mention et obtenant même un 18/20 en Histoire-Géo ! Il part donc à la Fac d’Histoire de Rennes-II (alias Villejean) en 1970, apprendre l’Histoire, mais au bout de 2 années, il abandonne, trop difficile, à son grand regret ! Il choisit donc le journalisme en 1972… Cela s’avéra plus simple pour le « gamin » âgé de presque 21 ans ! Au cours de cette année, tout lui sourit, il change complètement : il trouve l’amour de sa vie, Céline (franco-irlandaise), âgé de 19 ans, dans la même fac que lui ; il se met à fumer autre chose que des clopes sans pour autant toucher aux drogues… (Pour lui, il considère seulement les drogues dures comme véritables drogues). Mais ce qui va changer réellement - malgré le fait qu'il a participé à Mai 68 et à commencé à se former politiquement (bouquins révolutionnaires mais des bouquins analysant ses "ennemis") pour ce grand timide aux cheveux longs et à la barbe dominante, c’est le mouvement étudiant de 1973 (la Loi Debré (suppression et réduction des sursis militaires) : instauration des DEUG. Mobilisation contre la loi Debré, contre la sélection entre 1re et 2e année du DEUG. Une provocation pour les étudiants à cause du souvenir très frais de 1968). C’est grâce à une intervention sur l'analyse de ce projet instaurant une sélection à l'entrée des "facs", que Dany prendra l’importance qu’il a pris en dominant sa timidité, tout le monde l’a écouté sur la place principale du campus, et il recevra de vives acclamations...




DEPUIS SON ARRIVÉE EN FRÔCE LE 18 AOÛT 1993 Modifier

Prise de marques Modifier

Débuts en politique Modifier

Tout commence le 1er Septembre lors d'une réunion publique du Parti Radical de Gauche à Chouchenn près de l'école primaire où sont les 2 plus vieux enfants de Daniel, Dimitri Idret et Paolo Nupe l'ont remarqué et l'ont convaincu d'adhérer à leur parti... Mais cela n'a duré que quelques semaines... Il a eu vent d'un parti écologique, les Verts, il décide donc d'y adhérer à la mi-janvier 1994, quelques mois avant la naissance de son second fils... Conscient des dangers qu'"apporte le capitalisme à l'environnement, notre environnement, notre maison, la Terre !" Il prend part à "sa" campagne présidentielle frôceuse. Hugo Solerne ne briguant pas de nouveau mandat, c'est son Premier Ministre, Bizzy qui est la candidate du MSR. Elle sera réélue, Corentin Grant (candidat des Verts) échouera aux portes du second tour à une voix près, grâce au vote "taillefine" de Sapporo... L'ALP ayant "donné" ses voix aux PDF... Après cette déception, Daniel quitta le parti en plein milieu de l'été 1996 et alla aider Hubert Bové-Marie ("HBM") a former son journal, Le Mônde. il y restera un an et demi...

Le début de l'ascension et la terrible désillusion Modifier

Le 15 décembre 1996 restera à jamais gravé dans la mémoire de Dany ! En effet, c'est ce jour de neige à Pôris, qu'il alla prendre sa carte à l'Alternative Frôceuse. Parti "ressuscité" par Thomas Rolland (leader de l'indépendance) et "Guillôme". Ayant un manque flagrant de prétendants et de membres voulant apparaître au Bureau National de l'AF, Daniel accepta le poste de Délégué à la Jeunesse - Président des Jeunes de l'AF (JAF) le lendemain de son adhésion et ce, jusqu'au 17 mai 1997. Le même jour, il est propulsé par Guillôme et "Tommy" au poste deDélégué aux Relations Publiques du Parti pour une durée de 4 mois et demi, soit jusqu'au 14 octobre 1997. Le 8 janvier, l'AF reçoit un gros coup sur la tête. En effet, Guillôme s'exile sur l'Île de Ré (France) et le poste de Porte-parole est donc vacant. Thomas Rolland propose à Daniel ce poste le 16 octobre 1997, ce dernier le "gardera" jusqu'au 22 avril 1999. Le 22 avril, a lieu l'élection du Leader de l'AF, Thomas Rolland ne remet pas son "titre" en jeu, et Daniel veut "tenter cette nouvelle aventure"... Il sera élu très largement Leader de l'AF le 23 avril 1999 à la mi-journée, heure à laquelle ont été officialisés les résultats du scrutin. C'est le premier des deux sommets de l'ascension de Dany le Rouge ! Il sera à la tête du parti gauchiste pendant plus de 6 ans et demi (réélu en 2002) et quittera ce poste et le parti en même temps le 25 juin 2005. Pendant ce temps il est élu plusieurs fois à l'Assemblée Nationale (3 fois) : du 3 février 2002 au 9 mai 2004 ; du 10 au 12 mai 2004 (nommé Premier Ministre par Yohann Vivier) ; et, du 20 juillet 2006 au 27 septembre 2008. On a l'impression que tout sourit au trotskiste plus ou moins modéré ! Eh bien non ! En effet, voulant plusieurs fois se présenter à la Présidentielle, il ne le fera pas pour des raisons familiales (décès, et autres problèmes...) Mais en août 2008, il se présente à la Primaire de la F2P face à Patrick Pélisson, dont Daniel fut son directeur de campagne à deux reprises. Daniel est désigné candidat de la F2P assez largement... Malgré cela Nupe et d'autres gauchistes dont Tony Vallée feront plus ou moins campagne pour l'adversaire, Max Mattinen... Daniel passe le premier tour avec Mattinen... C'est la déroute ("moins lourde que prévue" selon Laurent Terbace pour la gauche et l'ancien Premier Ministre... Certains journaux - dont Libérôtion - relatent l'échec cuisant selon l'intéressé de façon très claire et subjective.[1] Nupe disant même qu'il est récessionniste. De pures calomnies selon Gallon et son camp... Bref, on pense que Gallon est très irrité. Sur le coup, évidemment et pendant quelques jours, mais il se consacre à la rédaction d'une autobiographie (toujours en cours de rédaction à l'heure actuelle) et à son mandat de député "Gauche Indépendante". Puis il adhère à l'AIR afin de se ressourcer (du 20 août 2006 au 8 septembre 2007)... Puis revient à l'AF le lendemain (9 septembre 2007) (ayant été exclu temporairement suite au non respect de la ligne du parti, n'étant pas sur la liste du parti... Chose qu'il trouvera injuste pour tout ce qu'il "à fait pour ce parti".). Il sera réélu Leader (ou Secrétaire Général) le 27 octobre 2007. Mais les départs de Juan-Pedro Martinez, de Rosa Acoma et de Thomas Rolland du parti (les cadres) et sentant une certaine démotivation des militants, Daniel démissionne et balance publiquement la "mort clinique du monument de la Gauche Frôceuse, l'un des 4 partis les plus vieux de Frôce, l'Alternative Frôceuse"... Et depuis ce jour du 30 juillet 2008, l'AF est en léthargie complète... Malgré l'élection de Kévin Yam, mais ce dernier est complètement absent et le parti n'est plus que jamais en voie de disparition...

Rebondir à tout prix ! Modifier

Depuis cet échec de relancer l'AF, Daniel Gallon a décidé de revenir au Conseil de la République après son passage (20 juin 2004 - 8 juillet 2008) le 14 novembre 2008 et y resté seulement deux semaines avec son élection par les Députés comme Membre de la Cour Suprême représentant la majorité parlementaire (le 28 novembre 2008). Il a décidé de revenir en politique, aider Wenzel Brugher à faire de son parti (Parti Alternatif des Ouvriers Frôceux), un parti bien encré dans l'échiquier politique frôceux... Il a, d'ailleurs, refusé de revenir dans un gouvernement (Ministre de l'Ecologie dans le gouvernement de Patrick Pélisson). Mais après la démission de Finacci du Ministère de la Justice, Gallon accepta d'entrer à nouveau dans un gouvernement. Entre avec l'élection dès le premier tour de l'élection présidentielle de février 2009 de Laurent Terbace, et la nomination à Belley de Ellion Kayerd, Daniel déménagea au Ministère du Travail, de la Famille, des Solidarités et du Logement, mais il n'y restera que quelques semaines, car son grand-père maternel décéda d'un AVC... Il démissionna donc pour aller le plus vite possible en France passer quelques temps avec sa famille...


QUELQUE-S CITATION-S DE "DANY LE ROUGE" Modifier


Carrière Politiques
Fonctions Politiques Actuelles Fonctions Politiques Passées

Membre actuel de la Cour Suprême issu de la majorité parlementaire depuis le 28 novembre 2008.

Ministre des Sports, de la Culture, de la Jeunesse et de la Communication dans le gouvernement Tony Vallée II du 30 décembre 1997 au 10 mars 1998 suite à la démission du Premier Ministre et donc de son gouvernement. Ministre de la Défense sous le gouvernement Hugo Solerne III (deuxième fois que Solerne est nommé à Môtignon donc c'est Solerne III) du 10 février 1999 au 20 juillet 1999. Ministre de la Justice et des Institutions sous Peewes I du 27 décembre 2003 au 31 janvier 2004. Une seule loi de votée, la Loi sur le Statut des Jurés entraînant la modification du Code Pénal.

* Premier Ministre issu de la Première Cohabitation en Frôce sous la présidence de Yohann Vivier (12 Mai 2004 - 20 Juin 2006)



{| class="toccolours" border="1" cellpadding="4" style="width: 100%; border-collapse: collapse; font-size: 115%;"

|Note : Le nombre jours passés dans chaque parti, ministère et institutions a été multiplié par 20. |}

Interférence d'un bloqueur de publicité détectée !


Wikia est un site gratuit qui compte sur les revenus de la publicité. L'expérience des lecteurs utilisant des bloqueurs de publicité est différente

Wikia n'est pas accessible si vous avez fait d'autres modifications. Supprimez les règles personnalisées de votre bloqueur de publicité, et la page se chargera comme prévu.

Sur le réseau FANDOM

Wiki au hasard